couveuse


couveuse

couveuse [ kuvøz ] n. f.
• 1542; de couver
1Poule qui couve. Une bonne couveuse.
Par ext. Mère couveuse, qui héberge l'embryon d'une autre femme (cf. Mère porteuse). « L'hébergement de cet œuf fécondé et son développement dans l'utérus d'une mère-couveuse » (J. Bernard).
2(1838) Couveuse artificielle : sorte d'étuve où l'on fait éclore les œufs. ⇒ couvoir, incubateur.
Par anal. Enceinte stérile permettant de maintenir à une température constante les nouveau-nés fragiles. incubateur. Mettre un prématuré en couveuse.

couveuse nom féminin Animal qui couve ou est apte à couver. Appareil utilisé autrefois pour faire éclore les œufs sans l'intervention de la poule. (On se sert aujourd'hui d'incubateurs.) Enceinte fermée destinée à isoler un nouveau-né fragile et à le maintenir dans les conditions proches de celles de l'utérus maternel tout en permettant les soins.

couveuse
n. f. et adj. f.
d1./d Femelle d'oiseau de basse-cour apte à couver. Une bonne couveuse.
adj. f. Une poule couveuse.
d2./d Appareil à température constante dans lequel on pratique des couvaisons artificielles.
d3./d Appareil dans lequel on place les nouveau-nés fragiles, notam. les prématurés, pour les maintenir à température constante et diminuer le risque infectieux.

⇒COUVEUSE, adj. et subst. fém.
A.— Poule couveuse et le plus souvent, p. ell., couveuse. Poule qui couve. Deux nids de couveuses, une bonne couveuse. La couveuse est pleine du sentiment de sa fonction. Elle boit et mange dans son nid (PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 246) :
... du pain bis, des œufs, et tout un régiment de vénérables couveuses que la mort transforme en poulets en vertu de la métempsychose...
ABOUT, Le Roi des montagnes, 1857, p. 51.
P. métaph. Pâle couveuse d'immobiles tourments (DESB.-VALM., Poés. posth., 1859, p. 214). Car il a le rêve du monde En son âme couveuse d'âmes (JOUVE, Trag., 1922, p. 72). La mère couveuse (BACHELARD, Poét. espace, 1957, p. 122).
P. méton. Des mots de tendresse couveuse (DUHAMEL, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 149).
B.— P. compar. Elle ne s'occupait que de son fils dont elle épiait tous les mouvements avec une anxiété de couveuse (A. DAUDET, Rois en exil, 1879, p. 10). Des soins jaloux de bonne couveuse (COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 3e part., 3, p. 235).
P. ext. Mère de famille généralement nombreuse (cf. mère-poule). Vos femmes les plus nobles sont ainsi devenues d'estimables couveuses (BALZAC, Autre ét. femme, 1842, p. 382). Si vous vouliez faire de ma fille une couveuse, il fallait le dire (...). On prévient dans ces cas-là (FEUILLET, Mar. monde, 1875, p. 117).
C.— Emploi techn. [P. anal. de fonction]
1. ÉCON. RURALE
a) Étuve servant à l'incubation artificielle des œufs. Une couveuse artificielle. Synon. incubateur.
b) Vx. Incubateur, four hydraulique pour les œufs de vers à soie (d'apr. CHESN. 1857).
2. PHYS. ATOMIQUE. Pile couveuse. ,,Réacteur produisant de la matière fissible tout en fournissant de la puissance électrique`` (MUSSET-LLORET 1964).
3. Arg. ,,Salle de rédaction`` (VOYENNE 1967).
4. PÉDIATRIE. Couveuse d'enfants (Lar. 19e Suppl. 1890) et, plus gén., p. ell., couveuse. Enceinte à parois transparentes destinée à isoler du milieu extérieur les nouveau-nés, prématurés et fragiles, en les maintenant à température élevée et constante. Synon. incubateur, isolette. Couveuse de Tarnier, en fer forgé, avec panneaux en glace [Catal. instrum. chir. (Collin), 1935, p. 304].
P. ext. Berceau; p. métaph., chaleur de la vie de famille protégée. On l'a (...) pris dans la couveuse pour l'envoyer au front (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p. 153). Dans la chaude paix de la couveuse (SAINT-EXUP., Pilote guerre, 1942, p. 266).
Prononc. et Orth. :[kuvø:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. [1542 d'apr. FEW t. 2, p. 1443]; 1600 (O. DE SERRES, 359 ds LITTRÉ); 2. 1838 technol. (Ac. Compl. 1842); 3. 1890 méd. (Lar. 19e Suppl.). Dér. de couver; suff. -euse. Fréq. abs. littér. :38. Bbg. DARM. 1877, p. 48.

couveuse [kuvøz] n. f. ou adj.
ÉTYM. 1542; de couver.
———
I
1 Poule qui couve. || Une bonne couveuse.Par ext. Femelle d'oiseaux de basse-cour, susceptible de pondre et de couver.
Adj. || Poule couveuse.
2 N. f. Fig. (souvent péj.). Femme qui protège excessivement ses enfants. Adj. || « La mère couveuse » (Bachelard). Cf. Mère poule. — Par ext. Fam. (péj.). Mère de nombreux enfants. || « Si vous vouliez faire de ma fille une couveuse… » (O. Feuillet, in T. L. F.).
Par métaphore et littér. (n. ou adj.). || Couveuse de…, qui couve (quelque chose).
———
II
1 a (1838). || Couveuse artificielle : étuve où l'on fait éclore les œufs. Couvoir, incubateur.
Vx. Appareil où l'on fait éclore les œufs des vers à soie.
b Appareil permettant d'élever à une température constante les enfants nés avant terme ou insuffisamment protégés contre les risques d'infection. Incubateur. || Mettre un prématuré en couveuse, dans une couveuse.
c Loc. fig. En couveuse : dans un état de protection excessive. → Dans du coton.
2 Adj. f. || Pile couveuse : réacteur produisant à la fois de la matière fissible et de l'électricité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • couveuse — COUVEUSE. s. f. Qui couve. Cette poule est une bonne couveuse …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • couveuse — (izg. kuvȇz) m DEFINICIJA med. inkubator za održavanje vitalnih funkcija nedonoščeta ETIMOLOGIJA fr. couveuse: kvočka …   Hrvatski jezični portal

  • couveuse — Couveuse. s. f. Qui couve. Cette poule est une bonne couveuse …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Couveuse — Cou veuse , n. [F.] (Med.) An incubator for sickly infants, esp. those prematurely born. [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Couveuse — (franz., spr. kuwös ), Brütofen (s. Brütapparate); auch Kinderbrutanstalt für zu früh Geborne (s. Kind) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Couveuse — (frz., spr. kuwöhs , »Brütofen«), künstlicher Wärmapparat für den Aufenthalt zu früh geborener und schwächlicher Kinder …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Couveuse — Bébé dans une couveuse Une couveuse (ou incubateur) est une machine reproduisant les conditions de développement fœtal. Les couveuses ont été créées dans les années 1950 par les pédiatres pour permettre de contrôler la température, prévenir les… …   Wikipédia en Français

  • COUVEUSE — n. f. Poule qui couve. Cette poule est une bonne couveuse. Par analogie, Couveuse artificielle, étuve où l’on fait éclore artificiellement les oeufs. Il se dit aussi d’une étuve où l’on élève artificiellement les enfants nés avant terme …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Couveuse — Cou|veu|se 〈[kuvø:zə] f. 19; Med.〉 Brutkasten (Wärmebett) für Frühgeborene [frz.] * * * Couveuse   [ku vøːz(ə); französisch »Bruthenne«] die, / n, Brutkasten, Inkubator.   * * * Cou|veu|se [ku vø:zə], die; , n [frz. couveuse, zu: couver = brüten… …   Universal-Lexikon

  • COUVEUSE — s. f. Poule qui couve, qui aime à couver. Cette poule est une bonne couveuse …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)